Traité Majeur des Apesanteurs

11337563083_d2c5e44f71_k-1024x673

Magnus Tractatus de Levitate

et Aeriis

Par Mgrs Giacordo d’Eskir du Ponant

et Theophraste d’Eskir du Ponant
du Consortium d’Albâtre

TOME PREMIER

A ESKIR DU PONANT,

Chez M.H.T De Themis-Vendavel

rue et à côté de la Grande Librairie

__________________________________

Avec approbation et privilège de

Mgr le Recteur du Consortium

INTRODUCTION

Dans le second tome ayant à traiter de l’ELEVATION DES CORPS, nous avons exposé les principes d’élévation des corps solides & fluides & nous avons démontré comment, à l’inverse de ce que prétend la Méthode des limites aériennes, il est possible de donner à chaque corps une densité qui permette son élévation & son développement dans les sphères aériennes. Ainsi démontré combien cette seconde méthode est absurde & nos travaux préférables, nous développerons dans ce présente ouvrage les techniques & applications des principes d’apesanteur & de lévitation appliqués aux sciences pratiques & combien il est facile d’être dans l’erreur lorsque l’on considère les limites apparentes de la masse & du principe de chute.

Puisque l’observation de la Nature nous révèle que le vol dynamique obéit aux règles que nous avons précédemment dénombrées & expliquées, il appartient à l’homme qui a su s’affranchir des impératifs naturels de créer ses propres principes de mouvement dans les sphères aériennes. Les connaissances académiques sur la propulsion seront rappelés au lecteur dans la première partie de cet ouvrage avant que ne soient développés nos propres théories sur les moyens de maintenir la vie humaine dans le ciel & les bénéfices indéniables d’une telle entreprise.

Les états stationnaires sont profondément inconnus du schéma naturel. Toute nature est mouvement. Même les oiseaux planants ne peuvent conserver cet état pour l’éternité & ne peuvent se reposer temporairement que sur l’aide des courants aériens. Fixer un tel état demanderait soit de s’affranchir à jamais de tout principe d’attraction, ce qui est fort impossible, soit de développer des énergies suffisantes pour annuler l’effet des dits principes & ainsi compenser leurs forces par d’autres égales.

De telles recherches entreprises par de savants & visionnaires chercheurs sont pour l’instant restées sans résultat mais nos travaux permettront certainement d’obtenir une synthèse de cette sapience passée pour enfin dépasser les contradictions illusoires qui proviennent d’une méconnaissance des dynamiques du vent & des corps en suspension, & aussi d’un manque de confiance dans le potentiel de l’esprit humain lorsqu’il s’agit d’envisager, non plus seulement son élévation mais aussi sa conquête définitive & durable des espaces éthérés afin d’y établir demeure.

11337563083_d2c5e44f71_k-1024x673

L'institution

Les Archives Suspendues

Falaises de la Mer de nuages

Régions aérées